Moïse, le prophète

Publié le 15 Janvier 2012

ecouter Ecouter la prédication                           PDF Télécharger le texte de la prédication

Lectures bibliques : Ex 4.10-17, 20.18-21, Dt 34.10

La définition la plus simple d'un prophète, c'est sans doute de dire qu'il s'agit d'un "porte-parole de Dieu". Tous les prophètes le sont, que ce soit Nathan en conseillant le roi David, Elie en accompagnant ses paroles de miracles, Ezéchiel en décrivant ses visions ou Moïse en transmettant la Loi de Dieu !

Cette définition découle directement des récits de la vocation de Moïse. Un Moïse hésitant, ne se sentant pas à la hauteur et pour lequel Dieu va donner une aide en la personne de son frère Aaron. 

"Aaron parlera au peuple à ta place, il sera ton porte-parole (mot habituellement traduit par prophète). Et toi, tu seras pour lui comme un dieu." (Ex 4.16)

Petit à petit, Moïse prendra de l'assurance et se passera d'Aaron. Il sera lui-même pleinement un prophète, un porte-parole de Dieu. Et même le plus grand d'entre eux si l'on en croit la fin du Deutéronome.

Moïse est un géant de la foi. On hésite à se comparer à lui... et avec raison ! Il a eu un destin exceptionnel et il faut donc se garder de raccourcis trop rapides, en voulant directement appliquer à notre vie ce qui le concerne. 

Mais aussi grand prophète soit-il, il reste un homme, comme vous et moi. Avec ses failles, ses limites et ses faiblesses. Et sa vie, son exemple, ont aussi des choses à nous enseigner.

 

Moïse, prophète malgré lui

Moïse n'a pas choisi d'être prophète. Il ne s'est pas dit un jour : "tiens, je vais devenir prophète !" Ce n'est pas une fonction qu'on choisit, un métier pour lequel on se forme. C'est une vocation que l'on reçoit de Dieu. 

D'ailleurs, si Moïse avait fait les tests d'orientation professionnelle, jamais on ne lui aurait dit : "tu devrais faire prophète !" Il n'avait pas vraiment le profil... Il n'était pas forcément bien vu par ses compatriotes : il avait été élevé à la cour du pharaon ! Et en plus, il n'est vraiment pas à l'aise dans la prise de parole en public. C'est quand même important pour un  prophète !

Et d'ailleurs, quand Dieu l'appelle, il est loin d'être enthousiaste ! SI on lit le long dialogue entre Dieu et Moïse lors de son appel, on peut résumer ses arguments de la sorte :

"Pourquoi moi, Seigneur ? Tu es sûr de ne pas avoir un meilleur choix ? De toute façon, ça ne marchera pas... ils ne me croiront jamais ! Et puis je ne suis pas capable, je parle difficilement, je ne sais pas parler en public. Envoie quelqu'un d'autre !"

Et pourtant, c'est lui que Dieu a choisi. Le Seigneur ne voit pas en nous ce que nous sommes aujourd'hui mais ce que nous pouvons devenir demain. Il n'appelle pas des gens parfaits mais des hommes et des femmes perfectibles, qu'il peut façonner et transformer. 

Il est même prêt à faire des concessions, comme avec Moïse à qui il donne Aaron comme porte-parole. Mais s'il a un plan pour votre vie, il l'accomplira !

Tout cela n'est-il pas réconfortant ? Pas besoin d'être parfait, même pas spécialement doué, pour que Dieu vous appelle ou vous utilise ! Dieu est patient avec nous, il accepte nos hésitations, il prend le temps de nous convaincre, il chemine avec nous. 

 

Moïse, un prophète qui mouille sa chemise

En plus d'être un prophète, Moïse a été le guide de son peuple. C'est lui qui les a mené hors d'Egypte. Et lorsque Dieu veut révéler sa Loi à son peuple, sur le mont Sinaï, Moïse redevient pleinement un prophète. Cette fois, c'est même le peuple qui le demande. 

« Parle-nous, toi, et nous t'écouterons. Mais nous ne voulons pas que Dieu nous parle directement. Sinon, nous allons mourir. » (Ex 20.19)

Le peuple a peur de Dieu qui, il est vrai, manifeste sa puissance avec éclat (éclairs, tonnerre, fumée...). Personne ne veut s'approcher d'un tel Dieu... Alors le peuple demande à Moïse de le faire pour eux. "Nous, on ne veut pas y aller parce qu'on a peur de mourir ! Vas-y, toi !" 

Et Moïse y va... Parce qu'un prophète mouille sa chemise ! Il doit faire preuve de courage. Et parfois prendre des risques. Etre prophète, ce n'est pas une sinécure ! C'est même parfois dangereux. 

Moïse n'est pas le seul exemple ! Nathan a osé dénoncer l'attitude du roi David dans sa faute avec Bathshéba et Uri. Elie a défié tous les prophètes de Baal. Jérémie a osé aller à contre-courant de tous les faux prophètes populaires et annoncer un terrible jugement. Certains ont payé cher leur courage, parfois jusqu'à leur vie ! 

Nous sommes, dans une moindre mesure, des prophètes, des porte-parole de Dieu. C'est à nous qu'il a confié la transmission de la Bonne Nouvelle à toutes les nations. Et être porteurs de ce message demande aussi du courage parfois. Nous devons aussi mouiller notre chemise. 

Si nous sommes bien des porte-parole de Dieu, portons vraiment la parole de Dieu ! La porter, ce n'est pas seulement la connaître ou la réciter. Il s'agit de la vivre, de l'incarner, de la mettre en pratique. 

 

Moïse, un prophète intime avec Dieu

Lorsqu'à la fin du Deutéronome, on fait le bilan de la vie de Moïse, le verdict est clair : il a été le plus grand prophète de l'histoire d'Israël. Et pour quelle raison ? Parce qu'il a tenu tête au pharaon ? Parce qu'il a guidé le peuple hors d'Egypte ? Parce qu'il a transmis les 10 commandements ? Non... Parce qu'il parlait face-à-face avec le Seigneur. 

Ce qui fait de Moïse le plus grand prophète, c'est son intimité avec Dieu ! Son autorité de prophète découle de cette proximité avec Dieu. 

Quand on est un intime du Roi des rois, du Créateur du ciel et de la terre... qu'aurions-nous à craindre des hommes, même les plus puissants ? Qu'est-ce que le pharaon face au Seigneur ? 

L'assurance, l'aplomb, la force de Moïse venait de là. Lui qui était pourtant si hésitant au moment où Dieu l'avait appelé... Il a été transformé par son intimité avec Dieu !

S'il y a bien une leçon à tirer de la vie de Moïse, c'est sans doute celle-là... Pour nous aussi, notre force provient de notre intimité avec Dieu. C'est en cultivant notre intimité avec Dieu, par notre vie de piété, au quotidien, que nous serons transformés par lui. 

Finalement, n'est-ce pas aussi réconfortant de constater qu'à la fin, ce qu'on retient de Moïse est aussi à notre portée... Car l'intimité avec Dieu n'est pas réservée à quelques élus. Elle est pour tous ceux qui placent leur foi en lui. Elle se vit dans la prière et l'écoute de sa Parole. 

 

Conclusion

L'exemple des prophètes, et en particulier de Moïse, nous conduit à prêter l'oreille à l'appel de Dieu, nous invite à nous engager pleinement, à "mouiller notre chemise" pour le Seigneur, et enfin à cultiver notre intimité avec Dieu. 

Ce sont des exhortations qui nous concernent autant, nous chrétiens lambda du XXIe siècle, que les plus grands prophètes du passé ! Car ce qui fait d'un prophète un bon porte-parole de Dieu est la même chose qui fera de nous de bons chrétiens, attentifs à la voix de Dieu, prêts à la mettre en pratique et vivant dans l'intimité avec Dieu. 

 

 

Pour aller plus loin...

Questions bibliques et théologiques

Comparer le récit de la vocation de Moïse (Ex 4.10-17) à d'autres récits de vocation. Celui d'Esaïe (Es 6.1-10) et celui de Jérémie (Jér 1.4-10).

  • Quelles sont les similitudes et les différences entre ces récits ?
  • Peut-on en déduire un profil type du prophète biblique ?

Questions personnelles

Comment qualifierai-je mon intimité avec Dieu aujourd'hui ? A-t-elle évolué ? S'est-elle approfondie ou affaiblie ? Qu'est-ce que je fais pour l'entretenir, ou la retrouver ?

 

Rédigé par Vincent

Repost 0
Commenter cet article