Les béatitudes (9) - "Heureux ceux qui sont persécutés à cause de la justice..."

Publié le 2 Mai 2010

 

montagneVoilà sans doute la béatitude la plus paradoxale : comment être heureux quand on est persécutés ?


C'est d'ailleurs la seule béatitude qui est commentée (v.11-12). Mais loin d'adoucir le propos, le commentaire en rajoute encore ! 

- Heureux ceux qui sont persécutés, ok... mais aussi ceux qui sont insultés et calomniés ! 

- Heureux, ok... mais aussi qu'ils se réjouissent et qu'ils soient dans l'allégresse !


La persécution est-elle le lot de tous les chrétiens ? Plus encore, faudrait-il la rechercher pour être vraiment heureux ?



Heureux même dans la persécution 


En fait, il faudrait peut-être dire « Heureux même dans la persécution... ». Il n'y a pas de valeur intrinsèque à la persécution ou la souffrance. D'ailleurs il faut lire la béatitude au complet : c'est la persécution « à cause de la justice », ou comme le précise les versets suivants : « à cause de Jésus » dont il est question.


En réalité, ce qui compte ce n'est pas le fait d'être persécuté mais le fait de l'être « à cause de Jésus», en raison de notre foi. Ce n'est pas la persécution qui rend heureux ! C'est le fait de rester fidèle à sa foi malgré l'adversité...


L'idée de cette béatitude est : la vie de disciple de Jésus-Christ produit son lot de souffrances et d'épreuves. Elle déclenche des réactions d'hostilité, voire de haine, autour de soi. Souvenons-nous simplement de ce qui est arrivé à Jésus ! Il ne faut pas s'en étonner...


Il ne s'agit pas pour autant de donner le bâton pour se faire battre et de rechercher la persécution. Même les évangéliques sont capables d'une certaine auto-flagellation !


Ce n'est pas : « si vous voulez être heureux, débrouillez-vous pour être persécutés ! » Ca, c'est du masochisme !!! Mais plutôt : « si vous êtes persécutés à cause de Jésus, ne vous étonnez pas, c'est normal... soyez heureux, continuez de marcher avec le Christ car les prophètes sont passés par là, Jésus lui-même a été persécuté ! »



Heureux... mais comment ?


Etre heureux même dans l'adversité... mais comment ? Le commentaire de cette béatitude est utile pour le comprendre. 


1° Notre récompense sera grande dans les cieux. C'est la promesse de bénédictions associées à la persévérance en Christ. C'est une occasion d'exercer sa patience, d'affermir sa foi, de renforcer son attachement à Jésus-Christ. 

 

L'adversité fait grandir notre foi. La controverse nous force à mieux réfléchir notre foi. Les moqueries nous invitent à savourer les promesses de Jésus-Christ. La haine des hommes nous pousse à nous rapprocher de l'amour de Dieu... Même la persécution n'arrête pas la propagation de l'Evangile : c'était vrai au temps des apôtres, c'est encore vrai aujourd'hui !


2° Les prophètes ont connu la même chose. Nous avons de glorieux prédécesseurs ! Y compris LE prophète par excellence : Jésus lui-même !


Ca ne doit pas vous troubler d'être persécutés, ou du moins de rencontrer de l'opposition ! C'est dans la normale des choses. Jésus l'avait annoncé : le disciple n'est pas plus grand que son maître... Et surtout, ça ne doit pas vous arrêter dans votre marche avec le Christ. 



Heureux aussi sans être persécuté !


Mais il peut y avoir un effet pervers possible de cette béatitude. Pas à cause de la béatitude, mais à cause de nous... Celui de faire croire qu'un chrétien doit être persécuté, que ce n'est pas normal s'il n'essuie pas des injures quotidienne à cause de sa foi, que ce serait même un indice qu'il n'est pas assez consacré au Seigneur !


« Si tu n'es pas persécuté pour ta foi, c'est que tu n'es pas fidèle ! »

 

Mais ce n'est pas la persécution, en soi, qui est un gage de fidélité ! Bien sûr il ne faut pas tomber dans l'excès inverse et ne jamais affirmer sa foi, cacher le fait d'être chrétien par crainte que ce soit mal reçu ou étouffer sa conscience pour justifier telle ou telle pratique inacceptable... Le risque de la compromission existe et il nous faut prendre garde à ne pas "renier" le Christ, contredire notre foi par nos actes.


Mais il y a de la marge ! L'apôtre Paul ne nous exhorte-t-il pas à prier pour les autorités « afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et en toute dignité » (1 Tm 2.2). On est loin de la recherche du martyr ! 


Faut-il s'inquiéter d'avoir des amis non chrétiens ? Est-ce un signe de compromission avec le monde ? En fait, je dirais plutôt l'inverse... Il faudrait plutôt s'inquiéter de n'avoir QUE des amis chrétiens ! Le Seigneur ne nous a jamais demandé de vivre dans une bulle, aussi évangélique soit-elle !


Soyons heureux malgré la persécution et l'opposition... mais aussi heureux sans persécution !



Conclusion


Vous êtes heureux, vous qui suivez le Christ. Votre sort est enviable parce que vous êtes au bénéfice des promesses de Dieu. 


Vous êtes heureux parce que votre bonheur ne dépend pas des circonstances ! Même dans le pire des cas, face à la persécution, vous pouvez continuer à être heureux. Parce qu'une espérance éternelle vous anime. Parce que l'exemple du Christ vous inspire. 


Vous êtes heureux parce que le royaume des cieux est à vous et parce que le Roi lui-même est avec vous tous les jours, selon sa promesse. Que peuvent alors vous faire les hommes ? Leur haine, leur opposition, leurs persécutions n'y peuvent rien : le Roi va venir, son Royaume est déjà en marche et vous en êtes les citoyens !



questionPour aller plus loin

Pour prolonger la réflexion sur cette béatitudes, voici quelques questions bibliques et/ou personnelles...

 

 

 

Questions bibliques et théologiques :

Comparez Matthieu 5.10-12 avec 1 Pierre 3.13-17.

- Quels sont les points communs et les différences entre ces deux textes ? 

- Pour Pierre, quelles sont les priorités pour le témoignage du chrétien ? 

- Comment se pose la question de la persécution dans ce texte ?


Questions personnelles :

Quelle opposition est-ce que je rencontre dans ma vie de foi aujourd'hui ? 

- Quels sentiments cela provoque-t-il en moi ? 

- De quels « armes » est-ce que je dispose pour y résister ?

 

Rédigé par Vincent

Repost 0
Commenter cet article

medjai 26/01/2012 17:38

bonjours freres dans le christ !!!!
mon ami

Jésus j'ai confiance en toi
et sans méfiance je m'approche de toi
pour caresser les lueures
et consoler les pleurs
dans une etreinte amical
sans crainte ni de mal
l'experience d'un sourire joyeux
qui rend les coeur Amoureux
le sourire qui jaimais n'est ipocrite
a des grace qui y sont attachées
avec la prudence pour ne pas etre pris en grippe
et que les coeurs toujours soit amourachées
Dans l'instant présent il y a l'expérience
de l'amour qui nourris l'espérance
de ton amour je ne demande pas de preuves
en voyant la paix que tu laisse
et les enfant que tu abreuvent
alors nous sommes tous en liesse


je cherche des personnes motiver et dinamique pour , tous d'abord ecrire la préface de mon receuille de poesie chétienne, aussi un iconographe puis un aquareliste et enfin un qualigraphe ...
si vous vouler connaitre plus mon oevre n'esiter pas me contacter ....
aller dans la paix , et encore merci a la petite thérèze