Le Dieu Créateur

Publié le 10 Juillet 2011

Lecture biblique : Genèse 1.1-2.3

 

PDFTélécharger au foprmat pdf                                      ecouter Ecouter la prédication

Ce texte ne nous apprend pas vraiment comment l'univers a été créé... mais il affirme clairement que le monde n'existe pas par hasard et qu'il y a bien un Créateur qui est à l'origine de toutes choses.

Car en fait, plutôt que de révéler le processus de création du monde, ce texte nous révèle qui est le Créateur.


Un Dieu qui met de l'harmonie dans le chaos

Au début, c'est le chaos. Le tohu-bohu (c'est la transcription de l'expression hébraïque devenue une expression française !). Et l'œuvre de création de Dieu tout au long de ce chapitre consiste à mettre de l'ordre dans ce chaos initial : il sépare, il nomme, il rassemble, il amasse...

Et pour souligner encore cette impression d'ordre, le récit se présente de façon majestueuse en parfaite symétrie. Il y a deux fois trois jours. Dans les trois premiers jours, Dieu crée les « cadres de vie », et dans les trois derniers les « habitants » de ces cadres de vie.
1er jour : le jour et la nuit, 2e jour le ciel et la mer, 3e jour la terre ferme.
Puis : 4e jour le soleil et la lune pour habiter le jour et la nuit, 5e jour les oiseaux et les poissons pour habiter le ciel et la mer, 6e jour la végétation et les animaux terrestres (y compris les humains) pour habiter la terre ferme.

Un refrain rythme les 6 jours de création : « Dieu vit que cela était bon » qui résonne comme autant d'étapes vers l'harmonie. Un refrain qui change quelque peu à la fin du 6e jour : « Dieu vit alors tout ce qu'il avait fait : c'était très bon. » (v.31) Il n'y a plus de chaos : tout est très bon !

Le Dieu Créateur apparaît dès la première page de la Bible comme Celui qui peut changer le chaos en harmonie. Dans un monde où le chaos a retrouvé une place de choix, à cause du péché, n'avons-nous pas besoin d'un tel Créateur ? N'est-il pas le mieux placé pour remettre de l'ordre dans notre monde et notre vie chaotiques ?

Mais il ne le fait pas en un claquement de doigt... il prend son temps !


Un Dieu qui prend son temps

C'est vrai qu'on pourrait dire que 6 jours pour créer tout l'Univers, c'est quand même assez rapide ! Mais même si les « jours » sont sans doute symboliques dans ce récit (le soleil et la lune sont créés au 4e jour !), ils signifient quand même que Dieu n'a pas tout créé en un clin d'oeil. Ce qu'il aurait très bien pu faire. S'il est Dieu, rien ne lui est impossible !
Mais la Genèse nous présente la création du monde en 6 jours. Et du coup, le Créateur apparaît comme un Dieu qui prend son temps. Comme on constatera qu'il prendra le temps de se révéler progressivement, au fil de l'histoire. Il suffit de voir toute la longue préparation de la révélation biblique jusqu'à la venue de Jésus !

Le Dieu de la Bible est un Dieu qui prend son temps... Et aujourd'hui encore, il prend le temps de cheminer avec nous. On aimerait parfois qu'il agisse plus vite, qu'il réponde tout de suite aux prières et qu'il hâte l'accomplissement de ses promesses...

Mais n'est-ce pas au contraire réconfortant d'avoir un Dieu qui prend le temps de cheminer avec nous ? Un Dieu qui accepte aussi de faire avec nos lenteurs, nos difficultés, et même nos erreurs ! Un Dieu dont la patience contraste souvent avec notre impatience...

Et non seulement le Dieu Créateur prend son temps, mais il sait même s'arrêter quand il le faut...


Un Dieu qui sait s'arrêter

Si la création du monde s'étale sur 6 jours, le récit de la Genèse ne s'arrête pas après le 6e jour. Il y a encore le 7e, le jour du repos de Dieu. Non pas que Dieu ait été fatigué bien-sûr... mais parce qu'il s'est arrêté de créer.

Il passe à un autre mode d'action. Le Créateur devient Superviseur. Il arrête de créer pour prendre soin de sa création... et d'abord l'admirer. N'est-ce pas ce qu'il a fait après ce dernier constat : « Dieu vit que c'était très bon » ? Ce n'est pas simplement de l'autosatisfaction. Mais une joie de voir une création fonctionnelle, au sein de laquelle il a placé des êtres capables de dialoguer avec lui, les hommes qu'il a créés à son image.

Désormais, c'est aux hommes de prendre soin de la Création de Dieu. Si Dieu s'arrête, c'est aussi pour laisser aux hommes qu'il a établis comme intendants de la création, leur liberté d'action.

Si Dieu prend le temps de cheminer avec nous, il ne fera pas à notre place ce que nous pouvons faire ! Nous ne sommes ni des robots ni des marionnettes, nous sommes des êtres créés à son image. Libres et responsables.

Nous ne pouvons pas rendre Dieu responsable de tous les malheurs de la terre, alors que Dieu nous y a placé comme les intendants. Et nous ne pouvons non plus nous plaindre de son inaction dans notre vie, parce qu'il ne fera pas à notre place ce que nous pouvons faire.



Conclusion

Loin des polémiques parfois futiles entre la foi et la science, ce récit majestueux de la création nous révèle d'abord le Créateur. Le Dieu révélé à la première page de la Bible est le même qui s'est révélé aux patriarches, qui est venu parmi nous en Jésus-Christ, et qui vient habiter nos vies par son Esprit.

Il est un Dieu qui cherche à instaurer l'harmonie dans le chaos : c'est aujourd'hui son oeuvre de salut en nous ! Il est un Dieu qui prend son temps pour cheminer avec nous à notre rythme et qui sait s'arrêter pour nous laisser pleinement libres et responsables. N'est-ce pas là encore une expression de son amour envers nous ?



questionPour aller plus loin...

 

 

 

Questions bibliques et théologiques
Relisez Genèse 1.1-2.3. Relevez les différentes expressions qui décrivent un acte créateur de Dieu.

  • Notez si elles évoquent un acte créateur direct ou indirect.
  • Peut-on en tirer des conséquences sur la façon dont Dieu a créé le monde ?

Questions personnelles
Où sont encore les zones de chaos dans ma vie ? Comment puis-je laisser le Seigneur y mettre l'harmonie ?

Rédigé par Vincent

Repost 0
Commenter cet article