La vie a-t-elle un sens ?

Publié le 15 Avril 2012

ecouter Ecouter la prédication                                     PDF Télécharger le texte de la prédication

 

Dans "Le guide du voyageur galactique", un roman de science-fiction loufoque, Douglas Adams, l'auteur, illustre une conception absurde de la vie.

Pour résoudre une fois pour toute la question du sens de la vie, les habitants de la galaxie demandent à un super-ordinateur de leur donner la réponse à la "Grande Question sur la Vie, l'Univers et le Reste"... Après une réflexion de sept millions et demi d'années, l'ordinateur donne la réponse : 42 !

"J'ai vérifié très soigneusement, dit l'ordinateur, et c'est incontestablement la réponse exacte. Je crois que le problème, pour être tout à fait franc avec vous, est que vous n'avez jamais vraiment bien saisi la question."
De grands débats se sont alors engagés, et des théories plus ou moins folles ont vu le jour pour décrypter la signification de cette réponse : 42 ! On en trouve des traces sur Internet... Jusqu'à ce que, en 1993, Douglas Adams réponde :

« La réponse à ceci est très simple. C'était une plaisanterie. Ce devait être un nombre, ordinaire et plutôt petit, et j'ai choisi celui-ci. Les représentations binaires, la base treize, les moines tibétains ne sont que des balivernes. Je me suis assis à mon bureau, j'ai regardé dans le jardin et je me suis dit « 42 ira » et je l'ai écrit. Fin de l'histoire. »

Les romans de Douglas Adams jouent avec l'absurde. Sa proposition de réponse à la question du sens de la vie est absurde... Il n'y a pas de réponse, parce que la question n'a pas de sens.

Mais la réponse par l'absurde, l'affirmation du non-sens de la vie, n'est pas satisfaisante ! Pour preuve, toutes ces théories qui ont fleuri pour expliquer la réponse de l'ordinateur du roman...

D'une manière ou d'une autre, nous avons besoin de trouver un sens à notre vie. Une réponse au grand pourquoi de la vie. Pourquoi la vie plutôt que rien ? Pourquoi la naissance ? Pourquoi la mort ?

Du coup, elle pose aussi la question de la conscience : pourquoi se pose-t-on cette question ? Est-ce que le fait qu'on se la pose n'est pas, en soi, le signe qu'il nous faut une réponse ? Que l'absence de sens n'est pas une réponse satisfaisante...

On peut chercher un sens sans référence à Dieu. Le limiter dans les bornes de notre vie ici-bas, le voir prolonger dans les enfants et le générations futures, par la marque qu'on laisse dans l'histoire...

Mais est-ce suffisant ? Qu'en dit la Bible ?


Qu'en dit la Bible ?

Quoi de plus naturel pour connaître le point de vue biblique du sens de la vie que d'aller le chercher dans les textes qui parlent des origines du monde, de la vie, de l'humanité. Dans les premiers chapitres de la Genèse...

Lectures bibliques : Gn 1.26-28, Gn 2.7-9,15

Que retenir, pour notre question, de ces textes ?

Dieu a créé l'être humain à son image

Le sens de cette expression mériterait d'être développé. Qu'il nous suffise de dire qu'elle situe l'homme (et la femme !) sur terre comme une empreinte de Dieu dans la création. Dieu a créé en l'être humain, une créature capable d'être pour lui un vis-à-vis, en relation avec Dieu.

Du coup, par nature, l'être humain est un être relationnel. "Il n'est pas bon que l'homme soit seul..." (Gn 2.18) Un être qui a besoin de l'autre, et de l'Autre, pour être vraiment lui-même.

Dieu a assigné à l'être humain une fonction sur terre

Le texte de la Genèse l'exprime en disant qu'il a placé l'homme dans le jardin d'Eden "pour le cultiver et le garder". Il lui assigne une fonction de gestionnaire de la création dans laquelle Dieu l'a placé. Les deux verbes utilisés, "cultiver et garder", expriment avec précision la place qui est la nôtre : il s'agit d'éviter l'idolâtrie de la nature (cultiver) tout en préservant et protégeant avec respect le monde dans lequel nous vivons (garder).

La vie a un sens parce que nous sommes des créatures de Dieu

Découvrir le sens de la vie, c'est comprendre le projet de Dieu pour nous. Dans le prolongement des deux affirmations de la Genèse, le sens de la vie est d'être et de se conduire en image de Dieu, gestionnaires du monde dans lequel on vit. Le sens de la vie se trouve dans la relation à Dieu et au monde qui nous entoure.

Du coup, on peut trouver une partie de ce sens sans référence à Dieu. Certains trouvent un sens à leur vie dans la préservation du monde pour le générations futures, ou dans le travail pour le bien-être de l'humanité...

Mais bibliquement, la vie prend tout son sens quand on intègre la dimension de la relation à Dieu. C'est alors qu'on est et qu'on agit réellement en tant qu'image de Dieu. 


Découvrir le sens de la vie et donner sens à sa vie

Il s'agit donc d'abord de découvrir le sens de LA vie. Dans la mesure où nous sommes des créatures de Dieu, et qu'il nous a créés à son image, il y a un sens à la vie qui découle de cette réalité. C'est ce qu'on pourrait appeler le sens global de la vie, le même pour tous.

Créés en image de Dieu, nous sommes des êtres relationnels et le sens de la vie se trouve dans des relations authentiques et vraies avec Dieu et avec mon prochain. Ce qui correspond d'ailleurs aux deux grands commandements selon Jésus, qui résument donc le projet de Dieu pour nous, sa volonté : aimer Dieu de tout son coeur et aimer son prochain comme soi-même. Ma vie aura un sens quand je réussirai à pleinement m'investir dans une relation juste, d'amour, de respect, de service, envers Dieu et envers mon prochain.

Mais il faut alors aller plus loin et, à l'intérieur de ce sens global de la LA vie, donner une sens spécifique à SA vie.

Autrement dit, c'est à chacun de trouver la façon d'incarner cette image de Dieu, la façon avec laquelle je pourrai "cultiver et garder" le jardin de ma vie, là où je me trouve. Mon "jardin" dans lequel Dieu m'a placé, c'est ma famille, mon travail, mes relations d'amitié, l'Eglise... Comment, dans ce "jardin", vais-je pouvoir honorer Dieu et servir mon prochain ?


Conclusion

La vie a-t-elle un sens ? La réponse à cette question, ce n'est pas 42 !!! Mais oui, elle a un sens ! La vie a un sens pour tous, par le simple fait que tous, nous sommes les créatures de Dieu et qu'il a un projet pour nous.

Quant au sens de ma vie, la façon dont le sens de la vie prendra forme dans MA vie, il sera toujours à ajuster. Parce qu'il s'inscrit dans ma relation avec Dieu et dans mes relations avec mon prochain. Des relations qui évoluent au fil de mon existence.

Que Dieu nous accorde une vie pleine de sens, pleine de relations vraies et authentiques, une vie qui honore Dieu et qui est au service de notre prochain !


Questions pour aller plus loin

Questions bibliques et théologiques

Lisez le prologue de l'Ecclésiaste (1.1-11).

  • Quel regard porte-t-il sur la vie ? Quel sens de la vie en déduit-il ?
  • Lisez la conclusion de l'Ecclésiaste (12.15-16). Qu'est-ce qui change par rapport au prologue ? En quoi ces éléments nouveau changent la perception du sens de la vie ?


Questions personnelles

Comment pourrais-je exprimer en une phrase le sens de ma vie aujourd'hui ?

Rédigé par Vincent

Repost 0
Commenter cet article