Assis dans les cieux avec le Christ !

Publié le 20 Mai 2012

ecouter Ecouter la prédication                           PDF Télécharger le texte de la prédication

 

Lecture biblique : Ephésiens 2.1-6 

Ce que le Christ a accompli, il l'a fait pour nous. Par la foi, nous sommes associés à lui. Par la foi, nous sommes morts avec lui, nous sommes ressuscités avec lui... et nous sommes aussi assis dans les cieux avec lui. Si on perçoit assez bien ce que cela signifie quant à la mort et la résurrection, c'est peut-être un peu plus difficile quant à l'Ascension. 

Il y a la mort spirituelle, par notre péché, de laquelle la mort du Christ nous libère : "autrefois, vous étiez morts..." (v.1) Et il y a la vie nouvelle qui nous est donnée, par la résurrection du Christ : "à nous qui étions morts à cause de nos fautes, il nous a donné la vie avec le Christ. (v.5) Nous sommes bien morts et ressuscités avec le Christ, par la foi. 

Mais qu'en est-il de l'Ascension ? Paul l'affirme ici : nous sommes assis avec le Christ dans les cieux ! Qu'est-ce que cela signifie ? 

 

Comprendre l'Ascension du Christ 

La première conséquence de l'événement de l'Ascension est simple : Jésus-Christ n'est plus sur notre terre. Il est retourné aux cieux... qui n'est pas le ciel des oiseaux ni même des étoiles. C'est une réalité mystérieuse, spirituelle. C'est la sphère de Dieu. Là où Dieu "habite"... L’Ascension du Christ est un retour à la case départ. Le Fils est retourné là d'où il est venu, dans les cieux qu'il a quitté pour venir sur terre, pour devenir un homme. 

Il s'est donc retiré du monde... mais pour y être présent différemment, par son Esprit. Car l'Ascension appelle la Pentecôte. Juste avant de partir, Jésus annonce à ses disciples la venue de l'Esprit saint. Il dit même dans l'évangile selon Jean qu'il est avantageux qu'il s'en aille pour qu'il envoie l'Esprit. Ainsi, il sera présent en tous, sans aucune limitation. L'Ascension n'est donc pas un abandon du monde, c'est le prélude à une autre présence dans le monde. 

Enfin, l'Ascension, c'est aussi une "session". En montant au ciel, le Christ s'assied sur le trône. Et être assis, c'est régner. Il ne s'agit pas de s'asseoir sur un banc pour se reposer, ou pour observer. Le Christ est monté aux cieux pour s'asseoir sur le trône et pour régner.  L'événement de l'Ascension, c'est l'intronisation du Christ, le commencement de son règne.

 

Etre assis dans les cieux avec le Christ 

Une fois comprise l'ascension du Christ, nous pouvons comprendre ce que signifie pour nous "être assis dans les cieux avec le Christ". Je propose de le considérer selon les trois axes que nous venons d'évoquer.

 

Un retour auprès du Père

L'Ascension du Christ est le signe que sa mort et sa résurrection ont été efficaces. Ayant accompli sa mission, le Christ peut retourner auprès de son Père qui l'a envoyé. Et, d'une certaine façon, lorsque le Christ est "remonté" auprès de son Père, il nous y a emmené avec lui ! 

Le Christ, par son oeuvre, nous a permis de renouer le contact avec Dieu notre Père. Pour nous aussi, c'est un retour auprès du Père. Nous sommes, par la foi, assis dans les cieux avec le Christ, assis auprès du Père. Nous avons désormais un libre accès, par la foi, auprès de Dieu. Il n'y a plus aucun obstacle. Le problème de notre péché est réglé : il ne nous sépare plus de Dieu parce que le Christ a payé de sa vie pour que nous soyons déclarés justes devant Dieu. 

Une relation nouvelle, authentique, est désormais possible avec Dieu. Une relation marquée par la grâce, le don gratuit du salut. Nous sommes en paix avec Dieu. 

 

Une autre présence dans le monde

Comme le Christ a quitté le monde, non pas pour l'abandonner mais pour y être présent différemment, par son Esprit, de même nous sommes appelés, en Christ, à une autre présence dans le monde. 

C'est le difficile équilibre à trouver de la présence au monde du croyant qui est désormais citoyen des cieux. Etranger sur cette terre, il ne doit pas s'en retirer pour autant. Mais y être présent différemment. 

C'est la fameuse tension évoquée par Jésus dans sa prière pour ses disciples, affirmant que nous ne sommes pas du monde mais que nous sommes dans le monde ! L'événement de l'Ascension, et les paroles de Jésus qui l'accompagnent, sont le signe de cette tension que nous sommes appelées à vivre. 

Citoyens des cieux, nous nous sentons parfois en décalage avec notre monde. Nous n'avons pas les mêmes préoccupations. Nous sommes frustrés de nous sentir incompris dans notre foi, parfois même l'incompréhension se transforme en agressivité. Il y a des pratiques et des valeurs que nous ne pouvons plus accepter... 

Mais nous sommes toujours solidaires de nos frères et soeurs en humanité. Nous avons la charge d'une mission auprès d'eux. Vivre dans le monde, y être présent au nom du Christ, est incontournable pour nous. Et cette présence différente au monde n'est possible que par la présence en nous du Christ par son Esprit !

 

Etre associés au règne du Christ 

Notre mission dans le monde, nous la tenons des paroles d'envoi du Christ à ses disciples d'aller et de faire de toutes les nations des disciples. Nous sommes, par la foi, associés au règne du Christ. 

Et nous le sommes en tant qu'ambassadeurs du Royaume de Dieu. Nous avons un message à transmettre : celui de la bonne nouvelle du salut en Jésus-Christ. Un message que les chrétiens proclament depuis 2000 ans et qui n'a pas pris une ride ! Pour l'homme et la femme du Ier siècle comme pour ceux du XXIe siècle, il n'y a de salut qu'en Jésus-Christ. Et ce salut est offert à tous !  

Et pour accompagner ce message, nous avons un amour à transmettre et à vivre. Comme Jésus l'a dit, c'est à cela que le monde connaîtra que nous sommes ses disciples, à l'amour que nous manifesterons. 

Assis avec le Christ dans les cieux, nous ne devons pas rester assis sur cette terre. Assis sur un banc à observer le monde de loin, à le juger, à le dénigrer... Nous sommes appelés à marcher sur nos chemins et croiser la route de notre prochain, pour être témoin auprès de lui de la bonne nouvelle du salut en Jésus-Christ, en manifestant un amour vrai et sincère. Pour proclamer la bonne nouvelle du Royaume de Dieu dont nous sommes les ambassadeurs. 

 

Conclusion

Si notre union par la foi à la mort et la résurrection du Christ nous fait entrer dans une vie nouvelle, notre union à son ascension doit nous mettre au travail. Elle nous établi comme ambassadeurs du Royaume de Dieu, porteurs du message de l'Evangile, animés par l'amour de Dieu. 

Bref, si nous sommes assis dans les cieux avec le Christ, nous devons garder les pieds sur terre, pour y annoncer la bonne nouvelle du salut et pour y manifester la réalité de l'amour de Dieu pour tous les hommes. 

 

 

Pour aller plus loin...

Questions bibliques et théologiques

Lisez le récit de l'Ascension dans le livre des Actes (1.6-11).

  • Selon les paroles de Jésus, quelle est la tâche essentielle pour ses disciples à partir de l'Ascension ?
  • Quelle nouvelle perspective sur l'événement de l'Ascension les paroles des anges donnent-elles ?

Questions personnelles

Dans quelle mesure est-ce que je me considère comme un "ambassadeur" du Royaume de Dieu ? En quoi est-ce que ça conditionne mes choix de vie, mon emploi du temps, mes activités ? 

Rédigé par Vincent

Repost 0
Commenter cet article